29 Jan, 2020
mardi, 13 décembre 2011 14:09

Bref historique du GARR

 

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR), né dans le courant de l’été 1991, lutte depuis vingt ans pour le respect des droits des migrants. Voici un rappel de quelques points forts de son existence.

Publié dans GARR

"GARR, 20 ans après, bilan et perspectives", c’est sous ce thème que le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) célèbre, cette année, son 20ème anniversaire.

Tout un ensemble d’activités est prévu en la circonstance pour faire connaitre le travail de l’institution au cours de ses vingt ans de lutte pour le respect des droits des migrants/migrantes haïtiens à travers le monde, notamment en République Dominicaine.

Le cheminement historique du GARR sous forme d’une exposition constituée de textes écrits, livres, notes de presse, photos, rapports, films, etc, sera présenté à travers trois journées portes ouvertes, les 13, 14, et 15 décembre 2011. Des conférences-débats autour de la thématique de la migration sont également prévues.

Le GARR profitera de ce 20ème anniversaire pour honorer, durant la journée du 16 décembre 2011, certaines personnalités et institutions qui ont contribué à la mise en place de cette plateforme d’organisations de droits humains et à la promotion et la défense des droits des ressortissants-es haïtiens à travers le monde.

Soulignons que le GARR est constitué des organisations suivantes : CRESFED, Sant Pon Ayiti, JILAP, World Vision, SEDEP, RAJES, SKL et HSI.

Publié dans GARR

A l’initiative du groupe des femmes du Comité des Droits Humains d’Anse-à-Pîtres (Sud-est d’Haïti), plusieurs dizaines de personnes, en majorité des femmes, ont gagné les rues de cette ville frontalière dans l’après midi du 25 novembre 2011, pour revendiquer le respect des droits des femmes et la fin de la violence dont elles sont l’objet à travers le pays et à la frontière.

Publié dans Droits de l'Homme

 

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR) a appris la disparition tragique de la ressortissante dominicaine, Gloria Pérez Guzmán, enlevée puis retrouvée assassinée à Bois Moquette, Pétion-Ville, le 7 octobre 2011.

Gloria Guzmán avait, depuis de longues années, fait d’Haïti sa terre d’adoption.

En cette circonstance regrettable, le GARR exhorte les autorités haïtiennes à faire toute la lumière sur ce crime afin que les coupables soient poursuivis et jugés selon les prescrits de la loi.

Dans cette dure épreuve, le GARR adresse ses plus vives condoléances aux proches de la victime, tant en Haïti qu’en République Dominicaine.

Le Collectif des Organisations pour la Défense du Droit au logement a organisé, le lundi 3 octobre 2011, un sit-in devant les locaux du Ministère des Affaires Sociales, à la rue Charles Sumner (Port-au-Prince), pour réclamer l’arrêt des expulsions forcées qui se font dans divers camps de déplacés-es et exiger le respect du droit des Haïtiens-Haïtiennes à un logement décent.

Publié dans Personnes Déplacées

Au cours d’une interview accordée au GARR, le 12 septembre 2011, les sinistrés-es relogés au site de Bicentenaire depuis moins de deux mois se disent préoccupés suite aux pluies qui s’abattent ces derniers jours sur Haïti. Le site d’hébergement est un terrain marécageux placé entre un canal obstrué et le bord de mer. La Mairie de Port-au-Prince avait logé ces familles sur ce site après les avoir retirées du stade national de football Sylvio Cator où elles s’y étaient abritées suite au séisme du 12 janvier.

Publié dans Personnes Déplacées

La Migration dominicaine continue avec les opérations de rapatriements massifs à la frontière de Belladère, dans le Plateau Central. Seulement pour le mois d’août 2011, 838 personnes dont 18 femmes ont été reconduites à ce point frontalier.

Publié dans Migrants

Cette activité sportive prendra fin, le samedi 10 septembre 2011, avec le choix de l’équipe championne de la compétition estivale. Environ 250 enfants de deux sexes y prennent part.

Publié dans GARR

C’est dans une ambiance festive que plus de 250 enfants déplacés-es se réunissent tous les jours dans les jardins du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Refugiés (GARR) et dans trois autres points à Christ-Roi et à Fonds Bayard (localité proche de la frontière de Malpasse) pour se former et se récréer.

Publié dans GARR

 

Des membres des Comités de Droits Humains (CDH ou KDM) du RFJS appuyés par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) ont assisté à une séance de formation sur le thème « Conception, coopérativisme et Droits humains », les 19 et 20 août 2011, à Port-au-Prince.

Publié dans GARR

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle