28 Jan, 2020

Le Boeing 767 de l’Armée de l’air chilienne (FACh) a décollé,  ce mardi 22 janvier 2019, de Santiago (Chili) à destination d’Haïti avec 170 immigrantes et immigrants haïtiens qui ont choisi de retourner dans leur pays, a appris le GARR. D’une durée de sept heures et demie, l’avion atterrira le même jour à l’Aéroport Toussaint Louverture, à Port-au-Prince. C’est le quatrième vol organisé par le gouvernement chilien dans le cadre du plan humanitaire de retour des étrangers.

« S’engager et se mobiliser pour un changement inclusif et durable en Haïti.», c’est autour de ce thème qu’un deuxième dialogue national réunissant la société civile et les acteurs étatiques a eu lieu les 24 et 25 janvier 2019, à Pétion-Ville. Orchestrée par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) en partenariat avec Equitas et d’autres organismes de droits humains haïtiens, cette activité a mis l’emphase sur quatre thématiques qui ont fait l’objet de discussions dans les ateliers.

Une situation de tension a régné dans la soirée du 22 janvier 2019 à Rente Maté, 1ère section communale de Belladère (Bas Plateau Central). A l’origine, 4 délégués du CASEC de ladite section auraient tenté de procéder à l’arrestation de certains résidents de  la zone qui auraient été impliqués dans le vol de bœufs appartenant à des ressortissants dominicains, a rapporté Ulrick Camille, animateur du GARR à Belladère.

Les autorités dominicaines ont durci le ton au cours des six premiers mois de l’année soit de janvier à juin 2019. 52510 cas de rapatriement, 109 mineurs non accompagnés et 700 retourné-e-s spontanés ont été recensés au niveau des points frontaliers officiels et non officiels entre Haïti et la République Dominicaine.

jeudi, 06 juin 2019 18:23

Reprise des activités à Malpasse/Jimani Spécial

Les activités ont repris au point frontalier de Malpasse/Jimani le mercredi 5 juin 2019. Les syndicalistes transporteurs haïtiens ont mis fin à leur mouvement de grève qui avait été lancé le 3 juin dernier. Ils exigeaient la libération d’Orile Cénat, un camionneur haïtien arrêté et mis en détention depuis plus d'un mois par la police dominicaine

Les activités  commerciales ont été perturbées au point frontalier de Malpasse/Jimani le 3 juin 2019. A l’origine, des syndicalistes transporteurs haïtiens ont lancé un mot d’ordre de grève pour exiger la libération d’Orile Cénat, un camionneur haïtien arrêté et mis en détention depuis plus d'un mois par la police dominicaine.

A l’occasion de la journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars de chaque année, plusieurs activités ont été appuyées par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) pou marquer cette date qui rappelle la lutte pour l’émancipation de la femme.

2795 rapatriés dont 96 mineurs non accompagnés, 5515 personnes retournées de manière spontanée, telles sont les données enregistrées pour le mois de février 2016 sur les différents points frontaliers.

Suite à des changements de la politique migratoire du Canada, près de 3500 ressortissants haïtiens se sont retrouvés, du jour au lendemain, sous la menace d’une mesure de renvoi. Une telle situation fait donc ressortir l’urgence de régulariser le statut de ces migrants haïtiens.

Sony, un ressortissant haïtien de 36 ans a été rapatrié à la frontière de Jimani/Malpasse, le 29 février 2016. Il est arrivé en Haïti en compagnie de sa femme, une Dominicaine d’ascendance haïtienne de 23 ans et de son bébé de moins de 2 mois.

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle