03 Apr, 2020
jeudi, 29 mai 2014 16:07

Boca de Cachón/ RD: Des organisations de la société civile dominicaine appellent au respect des droits des familles les plus vulnérables Spécial

Boca de Cachón/ RD: Des organisations de la société civile dominicaine appellent au respect des droits des familles les plus vulnérables Photo : Google

Des organisations de la société civile dominicaine dont le Service Jésuite aux Migrants (SJM) basé à Jimani se plaignent du traitement accordé par les autorités dominicaines à certaines familles dans le cadre du nouveau projet de relocalisation des victimes de fréquentes inondations à Boca de Cachón, Sud-ouest de la République Dominicaine. Elles plaident en faveur du respect des droits de ces familles qui, selon elles, vivent dans des conditions d’extrême vulnérabilité.

Le Service Jésuite aux Migrants a dénoncé un manque de transparence et de clarté observé dans le recensement visant le relogement des familles vers la nouvelle Boca de Cachón, le 23 avril 2014.

Selon l’organisme dominicain de droits humains, des dizaines de familles résidant depuis plusieurs années dans cette localité, en majorité des migrants/migrantes haïtiens ont été écartées dans le processus d’attribution de logements sociaux initié par le gouvernement de Danilo Medina.

« Les critères d’attribution de logement aux familles ayant résisté à des inondations répétées laissent croire qu’il n’y a pas de transparence dans la façon dont les victimes sont relogées», a-t-il dénoncé.

La situation des migrants/es haïtiens résidant à  Boca de Cachón est très critique et préoccupe grandement les organisations de la société civile dominicaine. Elles exhortent les autorités dominicaines à trouver une solution intégrale et définitive aux problèmes de ces personnes vulnérables dont la grande majorité vit dans cette communauté depuis environ 30 ans.

Le Service Jésuite aux Migrants a illustré le cas de Wilfrido, 42 ans,  un migrant haïtien. Ce dernier, père de 5 enfants résidait à  Boca de Cachón depuis 29 ans. Cependant, il n’a pas été retenu du nombre des bénéficiaires et a failli être expulsé de force par des militaires dominicains. Il a fallu l’intervention des organisations de droits humains dominicaines et la solidarité des citoyens dominicains de la zone pour empêcher son rapatriement.

Soulignons que ce projet de relocalisation initié par le gouvernement de Danilo Medina vise à déplacer plus de 500 familles menacées par des inondations causées par la montée des eaux du Lac Enriquillo dans la localité de Boca de Cachón.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 29 mai 2014 17:09

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle